26 avril 2017

Table ronde sur les sociétés savantes
en Sorbonne
le 28 avril 2017

La Société Marcel Schwob est invitée à une table ronde sur les sociétés savantes dans le cadre du séminaire du Professeur André Guyaux, le vendredi 28 avril à la Sorbonne, de 16h à 18h 30 (Amphi Guizot / entrée par le 17, rue de la Sorbonne).

Table ronde, avec la participation de Guy Berger (Société Chateaubriand), Jean-Claude Bologne (Société des gens de lettres), Bruno Fabre (Société Marcel Schwob), Antonia Fonyi (Société Mérimée), Anne Geisler-Szmulewicz (Société Théophile Gautier), Hervé Marion (Société J.-K. Huysmans).





21 mars 2017

Lecture-spectacle du "Roi au masque d'or" au Musée Gustave Moreau le 30 mars 2017

LE ROI AU MASQUE D'OR de Marcel Schwob
Lecture-spectacle au Musée Gustave Moreau à Paris

Mise en voix : Jérémie Le Louët
Son : Simon Denis

"Le vrai lecteur construit presque autant que l'auteur ; seulement, il bâtit entre les lignes. La vue des mots comme le son des notes dans une symphonie amène une procession d'images qui vous conduit avec elle." Marcel Schwob

 
"Il n y a pas dans le monde de sanctuaire plus indiqué que le Musée Gustave Moreau pour faire résonner Le Roi au Masque d'Or, pièce maîtresse du recueil du même nom écrit par Marcel Schwob en 1893. Conte à l'écriture picturale et à la poésie baroque, Le Roi au Masque d'Or embrasse avec une force extraordinaire tous les thèmes chers aux symbolistes : les masques, les miroirs, la lune, le sang, la pureté, la tragique destinée des hommes... Un roi, qui porte en permanence, à l'instar de ses ancêtres, un masque d'or hiératique, siège dans son palais parmi ses prêtres, ses bouffons et ses femmes, qui tous portent comme lui un masque accordé à leur fonction sociale : masques graves et soucieux pour les prêtres, hilares pour les bouffons, séduisants et gracieux pour les femmes. Or voici qu un "mendiant pieux", aveugle et sans masque, se présente au roi et lui révèle de façon insidieuse que tout son univers de masques dissimule une réalité bien différente de l'apparence... À travers un récital habité, Jérémie Le Louët nous fait partager son goût des écritures "monstres" et porte au plus intense le souffle puissant de Marcel Schwob." (Texte de présentation de la Compagnie des Dramaticules).

 Le 30 mars  à 20h au Musée national Gustave Moreau à Paris.

Attention, jauge limitée !
Réservation indispensable via le site BilletRéduc (tarif unique : 8 €)

Renseignements 
Noémie Guedj, responsable de l'information
+33 (0)6 99 38 15 30 / n.guedj@dramaticules.fr

8 février 2017

Publication de Spicilège - Cahiers Marcel Schwob n°9 (2016)



SPICILÈGE – CAHIERS MARCEL SCHWOB n° 9
(décembre 2016, 158 pages)

Direction : Bruno Fabre

Rédaction : Bruno Fabre - Agnès Lhermitte
Réalisation : Sylvie Douézy

Prix : 15 euros
Les commandes sont à adresser à la Société Marcel Schwob :
societe.marcel.schwob@gmail.com


Éditorial
Bruno Fabre


DOSSIER I : Contes fantastiques

Marcel Schwob, conteur d’anticipation
Agnès Lhermitte

Le fantastique schwobien selon Javier Tuso
Agnès Lhermitte

« Le Sabbat de Mofflaines »
Javier Tuso

Cœur double ou un fantastique novateur
Karen Vergnol-Remont

Mains de terreur et d’enchantement dans les contes de Marcel Schwob
Bruno Fabre


RÉSONANCES

Rabelais, Perrault et Voltaire pervertis
dans « Le Conte des Œufs » de Marcel Schwob (1888)
et dans « Les Œufs » de Marcel Boulenger (1912)
Hermeline Pernoud

Charles Perrault, « Les Œufs » (1912)
Marcel Boulenger

L’Étrange partition sonore de Ramón López
Agnès Lhermitte

Terreur future, une bande dessinée de David B. d’après Marcel Schwob
Bruno Fabre


DOSSIER II : LA PORTE DES RÊVES

La Porte des rêves : l’imaginaire schwobien transfiguré par la bibliophilie
Agnès Lhermitte

La Porte des rêves : l’imagerie onirique d’un livre illustré par Georges de Feure
Bruno Fabre

Bibliographie sur La Porte des rêves


CORRESPONDANCE

Romain Coolus, chantre du « club-clan » de Marcel Schwob
Bruno Fabre


DOCUMENTS

« Le Chinois de Schwob »
Agnès Lhermitte

Deux anecdotes sur Ting,
le domestique chinois de Marcel Schwob
George Schwob


Glanures
Notes de lecture par Bruno Fabre et Agnès Lhermitte




4 décembre 2016

Lecture de contes de Schwob au Musée Jean-Jacques Henner le 8 décembre 2016

Lecture de contes de Marcel Schwob
au Musée Jean-Jacques Henner (Paris 17e)
le 8 décembre 2016 à 19h

Ciels de feu et de glace, d'après Marcel Schwob

Création en mai 2014

Le comédien Jérémie Le Louët (Compagnie des Dramaticules) revient au Musée Jean-Jacques Henner (il y a donné une magnifique lecture-spectacle du conte "Le Roi au masque d'or" en septembre 2012) pour faire réentendre son interprétation de Ciels de feu et de glace, deux contes de Marcel Schwob ("L'Incendie terrestre" et "La Mort d'Odjigh") recueillis dans Le Roi au masque d'or (1892).




"Venez découvrir le magnifique jardin d'hiver du Musée Henner et un immense conteur : Marcel Schwob. Les deux contes qui composent le programme Ciels de Feu et de Glace sont des peintures d'apocalypse. Marcel Schwob est sans aucun doute l'un des conteurs les plus visuels de toute la littérature française. Avec "La Mort d'Odjigh" et "L'Incendie terrestre", il nous emmène à la lisière du fantastique, à travers des contrées aux atmosphères inoubliables. Derniers survivants d'un monde agonisant, ses personnages sont des êtres sacrifiés qui portent en eux la promesse d'une renaissance, d'un monde nouveau. Marcel Schwob embrasse avec une force extraordinaire tous les thèmes chers au symbolistes : les masques, le sang, la pureté, la laideur...". (Texte de présentation par la Compagnie des Dramaticules).

Réservation indispensable : reservation@musee-henner.fr

 

22 octobre 2016

3 livres de Schwob avec envoi à Mallarmé dans le Catalogue 10 de la Librairie Faustroll





Extrait du Catalogue 10 (automne 2016) de la Librairie Faustroll :


99. SCHWOB (Marcel).

Le Livre de Monelle.
Paris, Léon Chailley, 1894. In-16 (14,3 x 11,5 cm), broché, couverture rempliée, 1 f. blanc, V pp., 286 pp., 1 f. n. ch.

Édition originale de ce délicieux recueil de récits écrits entre octobre 1892 et mai 1894 inspirés par la jeune Louise-Vise, fille de joie à la santé fragile dont l’auteur s’était épris.

Important envoi autographe signé de l’auteur :
« À Stéphane Mallarmé / son admirateur / Marcel Schwob ».

Le Livre de Monelle reçut un accueil des plus chaleureux dès sa sortie. Jules Renard, Georges Rodenbach, Henri de Régnier et François Coppée participent à ce concert de louanges. Quant à lui, Mallarmé, comme à son habitude, remercia Schwob pour l’envoi de ce livre « qui l’a fasciné », lui affirmant qu’il y voit la marque d’un « authentique poète ».

Complet du feuillet d’errata et des rares couvertures en date de 1894, les invendus ayant été rachetés par le Mercure de France et recouverts de couvertures de relais datées de 1897.
Dos fendillé.
7 500 €

100. SCHWOB (Marcel).

Mimes. Avec un prologue et un épilogue.
Paris, Mercure de France, 1894. 14,4 x 11,6 cm, broché, couverture illustrée sur le premier plat par Jean Veber, 5 ff. n. ch., 83 pp., 1 f. n. ch.

Édition originale en librairie (après la confidentielle édition en fac-similé autographique parue l’année précédente chez le même éditeur) comprenant la belle couverture lithographiée de Jean Veber, ici sur fond bleu, ornée d’une cigale d’or et du monogramme de Marcel Schwob.
L’un des 250 ex. sur vergé à la forme (après 20 Japon).

Important envoi autographe signé :
« À Stéphane Mallarmé / le seul livre qu’ose lui / offrir / Marcel Schwob ».
Stéphane Mallarmé reçut ce volume le 26 avril 1894.
7 500 €


101. SCHWOB (Marcel).

La Croisade des enfants.
Paris, Mercure de France, 1896. 15 x 11,5 cm, broché, couverture illustrée sur le premier plat d’une lithographie de Delcourt, 1 f. n. ch., 81 pp., 4 ff. n. ch.

Édition originale dont la couverture est illustrée d’une lithographie de Delcourt. L’un des 460 ex. sur vergé à la forme (après 5 Chine, 10 Japon impérial et 25 Hollande).

Important envoi autographe signé :
« À Stéphane Mallarmé / son admirateur / Marcel Schwob ».

Autre livre important de Marcel Schwob qui figure dans la liste des livres pairs du Dr Faustroll. Rappelons pour enfoncer le clou qu’Alfred Jarry dédia Ubu Roi à Marcel Schwob.
7 500 €

16 mai 2016

Portrait de Marcel Schwob par Mandragore

Portrait de Marcel Schwob par Mandragore, auteure de la bande dessinée Petite flamme menteuse, 2006.


Biblio :
Mandragore [pseud.], Notre-Dame de l’Oubli, La Rue sans nom, 1re partie, Rennes, éd. L’Œuf, 2002.
- Petite flamme menteuse, La Rue sans nom, Rennes, éd. L’Œuf, 2006

Bruno Fabre, "Le Livre de Monelle et la bande dessinée", Spicilège - Cahiers Marcel Schwob, n° 6, Paris, Société Marcel Schwob, 2013, p. 101-111.

Portrait de Marcel Schwob par Jean-Christophe Menu

Portrait de Marcel Schwob par Jean-Christophe Menu, vignette publiée dans une des quatre planches du Journal de Paul Léautaud en bande dessinée dans la revue Lapin, juillet 1997.

Cliquer ici pour en savoir plus sur Jean-Christophe Menu.


Biblio : Jean-Christophe Menu, Journal de Paul Léautaud [p. 38, 48, 56, 96], in Lapin, n° 16, Paris, L'Association, juillet 1997 [dossier sur Marcel Schwob p. 27-56].

Portrait de Marcel Schwob par Emmanuel Guibert tiré de la BD d'Emmnuel Guibert et David B., Le Capitaine écarlate

Un des portraits de Marcel Schwob par Emmanuel Guibert dans la bande dessinée Le Capitaine écarlate, 2000.


Biblio :
Emmanuel Guibert [dessin] et David B. [scénario], Le Capitaine écarlate, Dupuis, coll. "Aire Libre", 2000.

Bruno Fabre, "Le Livre de Monelle et la bande dessinée", Spicilège - Cahiers Marcel Schwob, n° 6, Paris, Société Marcel Schwob, 2013, p. 101-111.

Portraits de Marcel Schwob par Emmanuel Guibert

Portraits de Marcel Schwob par Emmanuel Guibert, publiés dans la revue Lapin, juillet 1997.

Cliquer ici pour en savoir plus sur Emmanuel Guibert.



Biblio : Lapin, n° 16, Paris, L'Association, juillet 1997 [dossier sur Marcel Schwob p. 27-56].

14 mai 2016

Portrait anonyme de Marcel Schwob

Merci de laisser un commentaire si vous en savez plus sur cette œuvre ou son auteur.

Dessin réalisé au feutre sur papier (10,4 x 15 cm), vers 2011.
Coll. part.